• L'auto-école

    Vêtu de vêtements de sport si colorés qu’ils en sont presque fluorescents, il se balade avec une pochette sous le bras. Marquée au nom d’une auto-école nationalement connue, elle ne laisse place qu’à deux interprétations : soit il travaille dans cette auto-école, soit il y est élève. Le fait qu’il soit un moniteur semble plus plausible : on ne se rend à l’auto-école si tôt que si l’on est chargé d’ouvrir la boutique. Encore faut-il ne pas oublier les clés. C’est arrivé une fois à l’homme en rouge. Enfermé dehors sous la pluie, il s’est vu contraint d’offrir un café aux élèves venus pour s’exercer à l’examen du code de la route. Un monsieur sympa que cet homme en rouge. Quoiqu’il soit parfois d’une humeur de chien, ce qui n’arrive pas souvent, il est le plus souvent souriant et blagueur, chantant les tubes qui passent à la radio pendant que son élève conduit. Il lui arrive de prononcer des phrases énigmatiques telles que : « Quand on a des amis comme ça, on n’a pas besoin d’ennemis ». Il aime aussi beaucoup parler de lui : « Quand ma prof d’allemand au lycée m’a demandé pourquoi j’avais choisi cette langue, je lui ai répondu parce que le Bayern de Munich ! » ou encore : « Il est vraiment sympa, D. Je vais te lire le SMS qu’il m’a envoyé pour me remonter le moral ». Mais revenons-en à notre moniteur dans le tramway ; un homme étrange est en train de l’aborder. Il secoue la tête, feignant d’être intéressé par ce que lui raconte son interlocuteur, et la petite couette qu’il a derrière la tête –alors que le reste de ses cheveux est court- s’agite en tous sens. Le petit homme quitte finalement la rame et le moniteur ne cache pas son soulagement de le voir partir. Une place se libère. Il va s’asseoir.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :